Des vaccins pour soigner les cancers

Les vaccins en usage à ce jour sont destinés à prévenir des infections ou les maladies qu’elles provoquent. Ils agissent en présentant au système immunitaire des antigènes des bactéries, virus ou parasites responsables de ces infections, sous une forme qui ne provoque pas la maladie correspondante. La réponse induite, associant anticorps et cellules spécifiques qui vont détruire les microbes visés ou s’opposer à leur multiplication, est alors capable d’empêcher l’infection ou d’en limiter le développement et les conséquences, évitant une maladie ou ses formes graves. Dans ce processus, la réponse montée contre le vaccin doit respecter l’organisme vacciné (le soi)…

Retour haut de page